L’histoire

Initialement le curé de Tresses résidait dans la cure qui existait sur le Chemin de l’ancienne cure.

En 1832, la commune souhaite installer le curé dans un presbytère neuf.

Dans cette optique, madame Ursule Désirée Lasserre (ép. Marès ) avec l’accord, nécessaire à l’époque, de son mari Pierre Marès, promet de vendre un terrain à la commune. Ils y mettent une condition, l’obtention des autorisations de l’Archevêché de Bordeaux et de la Préfecture de la Gironde pour la construction d’une maison presbytérale.

Les autorisations ayant été obtenues et le terrain vendu pour 1200 francs, une souscription est lancée en janvier 1832, un appel aux donateurs. 42 personnes y répondent et font un don pour une valeur totale de 3 010 francs.

la construction du presbytère commence en 1833 pour se finir en 1834.

Pour information : La cure est un terme dont la définition est large et complexe. Dans le vocabulaire du Code de droit canonique, la cure désigne le soin des fidèles, malades, de l’église…Ce mot est surtout utilisé par l’Eglise pour parler de l’action spirituelle de ses ministres. Le presbytère désigne uniquement le logement du curé.

Publicités